Une journée, un café [Oh Boy, Jan Ole Gerster, 2013]

Oh BoyLa belle Katharina Schüttler à la coupe garçonne se lève. Jean Seberg des années 2000, elle est belle comme un rayon de soleil. Malheureusement, Elli  ne reçoit pas d’amour égal à sa beauté. Niko, un banal jeune homme aux cheveux sales, la quitte. Il rentre dans son nouveau chez lui, vide avec des cartons de-ci de-là. Vide comme son cœur. Car Niko est un jeune homme de la vingtaine, désœuvré, en proie au doute. Au cours des 24 heures que dure l’intrigue d’Oh Boy, sa vie va changer. L’indolence dans laquelle il se complaisait va peu à peu être perturbée par une série de rencontres et de déconvenues.

Jan Ole Gerster capte, à travers le personnage de Niko, le désarroi de toute une génération: celle des jeunes de la vingtaine, désœuvrés, qui se laissent porter par le vent. Faute d’objectifs, faute d’engagement, attendant… quelque chose. Ce quelque chose pour Niko, c’est d’abord un café. Mais à chaque fois, un petit rien vient entraver sa quête: pas de cafetière, plus assez de monnaie pour le payer, ou plus de café du tout sur le tournage. Ce leitmotiv apporte l’humour nécessaire à Oh boy, ce petit ton léger qui atténue la mélancolie admirablement portée par un noir et blanc satiné et la musique jazz.

Niko traîne sa solitude avec lui. Il erre dans les rues de Berlin, allant de rencontres en retrouvailles. D’un voisin déprimé à une ancienne camarade de classe, en passant par un vieil homme saoul et malade, en 24h il va tout perdre: sa copine, son permis de conduire, son argent de poche, mais surtout son enfance pour, enfin, entrer dans l’âge adulte.

La langueur d’Oh Boy est celle du doute, d’une époque. C’est la nôtre, bien évidemment. Mais Jan Ole Gerster capte un air du temps différent, par l’utilisation du noir et blanc et l’absence de tout contexte qui posent l’intrigue hors du temps et du monde. Au-delà de sa maîtrise esthétique, il rend universelle cette histoire mélancolique et nous questionne tous sur nos attentes et notre entrée dans l’âge adulte.

Aimée Le Roux

Infos complémentaires sur le film

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s