Un charme troublant [Harry un ami qui vous veut du bien, Dominik Moll, 2000]

Tout commence sur l’autoroute des vacances. Un soleil plombant, des parents fatigués de leur marmaille pleurnicharde et une voiture dépourvue de clim. Un road-movie à l’aspect social ? Cela en a tout l’air. Mais vue du ciel, l’affaire prend une tournure moins rassurante avec ce plan d’hélico, déjà rencontré au générique de Shining, qui avertit nos vacanciers d’un mauvais présage bientôt incarné par un Sergi Lopez plus déroutant que jamais.

Harry, justement le voici. Dans les toilettes d’un restoroute, non-lieu hors du temps et clinique, Michel est interpelé par cet ancien camarade du lycée dont il ne se souvient pas, le fameux Harry, rond, rigolard et surtout avenant. Très avenant. Trop, même. Lorsqu’il récite sans hésiter un vieux poème raté du passé littéraire de Michel, il est évidemment trop tard : le processus mortel qui se débridera dans la seconde partie du scénario est enclenché.

Par petites touches, Moll insère de multiples genres, se les réappropriant et les manipulant avec brio, à l’image de son héros éponyme. Le résultat est troublant. Sans cesse entre un sentiment de malaise et une certaine légèreté qui plane dans l’atmosphère, Harry un ami qui vous veut du bien est une oeuvre angoissante. Et terriblement bien orchestrée. Sa mise en scène et sa direction d’acteurs minutieuses fusionnent complètement avec son scénario hors du commun.

L’inquiétante éthique du bonheur forgée par le généreux Harry nous entraîne dans les méandres de l’esprit soigneux d’un cinéaste qui n’a pas peur de froisser nos habitudes…

Aimée Le Roux

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s